Un cairn posé sur le chemin de Traverse

L’évasion a eu lieu.

Ce dimanche 13 septembre 2020, nous étions quelques un-es sur le quai de gare à 10h34, prêt-es à sauter à Vif. Nous avons voyagé en immersion sonore au rythme des paysages traversés par le train Grenoble-Clelles, à l’écoute des trésors sonores récoltés ici et là depuis un an. Nous nous sommes échappés le long du jardin de Norma. Nous avons savouré quelques gorgées du Mont Aiguille à l’ombre de la prairie en écoute Olivier nous parler de la pie grièche. Nous avons suivi les pas de la grande Berthe sur la route du sel du Vercors. Nous avons parcouru le chemin des photos parsemées dans le paysage. Nous avons écouté les histoires naturelles de David et dégusté les vers au goût de noisette. C’était bon.

Voilà une étape du projet Traverse déposée comme un cairn, permettant de révéler le tissage des relations créées entre les territoires du Vercors. Voyageurs et aventurières du Royans se sont immiscés dans le paysage comme on sortirait du cadre, pour éveiller les imaginaires. Les fanfaron-nes de la Clique de Mens sont venus enchanter nos gambettes, frétillant au son des cuivres et des percus. Jeannot et Sylviane nous ont accueillis comme à leur habitude, pour une conversation au pied de leur maison, au coin de la comète.

Le trésor, c’est la rencontre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *