TRAVERSE

 

1970-2020

La Cie Dans tes rêves a été mandatée par le Parc naturel régional du Vercors à l’ occasion de la célébration des 50 ans du Parc, le projet TRAVERSE est né, réunissant Magda, photographe des grands espaces intérieurs et extérieurs, Stéfanie James, conteuse et cueilleuse d’histoires à tricoter, Deborah Benveniste, activatrice d’intimité en espaces publics. 
Ensemble elles glanent et sèment les trésors vivants ou historiques, vécus ou rêvés des habitants et acteurs du parc, en arpentant le territoire par la mobilité douce.
 

logo


Nous avons arpenté le Parc Naturel Régional du Vercors à pieds, en train
et en stop pour prendre le temps de la rencontre. Ainsi, nous avons tissé
des fils invisibles entre le Royans et le Trièves, le Trièves et le Diois, le
Diois et le Plateau. Nous avons construit des ponts imaginaires entre
ces femmes, ces hommes, ces enfants et ces adolescentes aux vies
merveilleusement ordinaires, traversant les frontières et avalant les
kilomètres qui les séparent. Après Ondes de troc en mars 2020, puis
Évasion(s) sur les rails de l’été, c’est avec Arborer que nous fermons la
boucle par une transhumance poétique en mai 2021, pour honorer les
naissances et les morts de ces 50 dernières années et planter des arbres
pour celles à venir.


TRAVERSE, c’est la trace de cette aventure partagée pendant un an et
demi reflétant la rencontre avec le Vercors par le prisme de nos regards,
écoutes et paroles artistiques. Chaque duo photo-texte révèle un trésor
à facettes multiples. Chaque geste photographique, sonore ou écrit,
est né de l’entremêlement d’un Nous : 3 femmes artistes traversées, un
paysage, un être vivant ou un collectif, un moment. C’est aussi le fruit
d’une intention : donner à voir ce qui souffle dans ces paysages, ce vent
de résistance et d’invention face aux enjeux actuels de notre civilisation.


 
Au fil des saisons,  3 temps forts :
 
1. ONDES DE TROCS
 jours d’embauche pour les trésors
 
Mars 2020
Ne laissons pas notre imagination se déconfire!
Arpentons le territoire en mobilité virtuelle!
Une proposition, de troc de trésors, sous forme de mots, sons, dessins et photos.
Nous avons concocté une malle à trésors auditifs, elle contient des paroles recueillies au gré de nos arpentages dans le parc du Vercors.
C’est notre troc. En échange, vous êtes invités à fouiller dans vos quotidiens renversés et nous partager vos trouvailles.
> En chair et en os dès que possible : 
– Dans les médiathèques du Vercors
 
 
 
2. ÉVASION(S)
échappée belle en paysages
 
Au départ d’un quai de gare, vers une destination inconnue, Evasion (s) nous invite à convoquer cette sensation qui s’éveille lorsqu’on prend le train, qu’on contemple la vue à la fenêtre. 
Le public-arpenteur traversera une installation photographique en  espace public, où il voyagera  dans les échos entre Histoire et présent, ici et ailleurs : des scènes anciennes dans les paysages actuels, une correspondance de Saint-Marcellin à Clelles, des personnages d’âge ou d’origine différentes. Une marche pour révéler une poétique des paysages.
Rendez vous à Vif le 13 septembre 2020
En partenariat avec le département de l’Isère/ Paysage -> Paysages
 
3. ARBORER
transhumance poétique
Exposition photographique
 

Arborer, c’est une invitation à honorer les naissances et les morts de ces 50 dernières années dans le Vercors, et celles à venir. C’est prendre soin dans les adieux à ce qui part et l’accueil à ce qui naît. C’est prendre le temps, ensemble, d’être ici.
Par une marche reliant le Diois au plateau du Vercors.
Par des rituels inventés avec des enfants et des adultes autour de la plantation symbolique d’arbres.
Par des temps de veillées partagées, à l’écoute de nos trésors récoltés et de ceux que vous nous apporterez, comme autant de graines à semer pour enchanter demain. Sur le chemin, nous inaugurerons l’exposition TRAVERSE

18-22 mai 2021

 

un projet portée par la compagnie Dans tes Rêves

C’est la musique.On courrait en liberté dans les champs de blé, on se tiendrait debout sur une botte de paille, le chant des vaches se mêlerait à celui de la trompette, nos fantaisies créeraient des horizons plus ouverts, on en parlerait autour d’une bière locale au goût de fête. Et le lendemain, un autre monde se mettrait en chemin d’exister. La fantastique fanfare de Mens fait danser le Trièves, elle régale la terrasse du Café des sports et autres marchés de ses notes et de sa bonne humeur.